Autres

la Vie des Réseaux  > Autres > Blindage de tranchées : Première partie

Blindage de tranchées : Première partie

Le 14 mai 2012

envoyer imprimer

Ce dossier consacré au blindage de tranchées présente dans une première partie les généralités sur le blindage et, ensuite les différents procédés de blindage.




Partie 1 Introduction
Partie 2 Quand doit-on réaliser un blindage de tranchées ? : Réglementation
Partie 3 La profondeur de la tranchée : un critère parmi d’autres
Partie 4 Lexique

Qu’est-ce qu’un blindage ?


Lorsque la nature des travaux réalisés nécessite l’ouverture d’une tranchée, le blindage consiste à soutenir les parois pour éviter un écroulement de celle-ci. Plusieurs critères engendrent la nécessité de blinder une fouille : profondeur, nature du terrain, vibrations voisines, conditions hydrologiques, surcharges de toute nature avoisinante (construction dans le voisinage, matériaux divers, déblais…), ébranlements dus à la circulation sur les voies carrossables, les pistes et les voies avoisinantes.

Le but du blindage est d’assurer la sécurité des ouvriers contre l’ensevelissement ou l’enfouissement.


Qu’est ce qu’un bon blindage ?


Un bon blindage doit pouvoir être installé et déposé sans qu’il y ait de risque d’éboulement pour les exécutants. Il doit être robuste de façon à résister à la force et la poussée des terres. Le blindage doit constituer une cage résistant aux efforts obliques.        
Les nombreux procédés de blindage sont choisis en fonction de la qualité du terrain, de la nature et l’importance des travaux à réaliser.


remonter Remonter