Autres

la Vie des Réseaux  > Autres > Galeries multiréseaux : Michel Gérard nous explique le projet "Clé de Sol"

Galeries multiréseaux : Michel Gérard nous explique le projet "Clé de Sol"

Le 10 mai 2012

envoyer imprimer

Michel Gérard, aujourd'hui retraité mais installé comme expert libéral, nous explique le Projet National "Clé de Sol" sur les galeries multiréseaux dont il fut l'initiateur.

Il nous parle aussi de son métier, de son rôle dans le projet, des grandes étapes de "Clé de Sol", des avantages des galeries multiréseaux.


Galeries multiréseaux : Michel Gérard nous explique le projet "Clé de Sol"

Partie 1 En quoi consistait le projet Clé de Sol ?
Partie 2 Votre métier et votre rôle sur le projet ?
Partie 3 Quelles ont été les grandes étapes du projet ?
Partie 4 Quelles sont selon vous les avantages des galeries multiréseaux ?
Partie 5 Les détracteurs des galeries multiréseaux évoquent leur coût élevé : qu'avez-vous à répondre à cela ?

""Clé de Sol" fut un "Projet National" de recherche appliquée en génie civil et urbain, entièrement dédié aux galeries multiréseaux urbaines. En France principalement, où l’on constate qu’il se développe moins de galeries qu’ailleurs.


Ce projet a rassemblé des efforts estimés à environ 5 millions d’euros d’apports en industrie, en nature et en cash (dont plus de 900 000 subventionnés par l’État et une somme à peu près équivalente en cotisations des partenaires du Projet).


Dès le départ nous avons voulu fournir des réponses précises, regroupées dans un guide pratique, sur tous les sujets (technique, sécurité, exploitation, justification économique, financement, montage juridique, droit), aux questions de toutes les personnes concernées par les réseaux urbains, en premier lieu les conseils municipaux et leurs services, en deuxième lieu les occupants du domaine public (concessionnaires, fermiers, occupants à titre précaire), en troisième lieu les investisseurs potentiels et les prêteurs.


Nous avons bien fait d’aborder ainsi tous les aspects de la question car les difficultés les plus importantes ne viennent pas de la technique ou de la sécurité mais du droit français du domaine public. Cela dit nous avons tout résolu et prouvé que rien ne s’opposait en France à de nombreuses réalisations. De plus la plupart des réalisations sont plus rentables que les enfouissements des mêmes réseaux que ceux prévus dans l’habitacle.


Enfin et c’est une innovation du Projet, Clé de Sol a mis au point une méthode de partage équitable de cette rentabilité entre les opérateurs concernés et la commune.


Il s’avère cependant que dans l’état actuel du droit, il faut profiter d’occasions favorables de poses ou de remplacements simultanés de réseaux (ZAC, tramways, requalifications historiques ou autres de voirie). Un maire français aurait difficulté à mener une politique systématique de création d’un réseau de galeries à l’instar de ce que font les maires des villes tchèques ou finlandaises.


Indépendamment de Clé de Sol, avec l’aide du Professeur de droit Philippe Billet, j’ai donc établi et actualisé un ensemble de propositions de modifications (simplissimes) du droit qui permettraient un développement plus important des galeries et ce, sans aucun coût pour les deniers publics et privés (et même probablement une réduction des coûts et de l’encombrement des tribunaux administratifs)."


remonter Remonter