Autres

la Vie des Réseaux  > Autres > Géomètre/topographe : métiers et rôles suite au nouveau décret DT-DICT

Géomètre/topographe : métiers et rôles suite au nouveau décret DT-DICT

Le 25 juin 2012

envoyer imprimer

Souvent méconnu, le métier de géomètre se divise en deux catégories : avec d’un côté, les géomètres-experts, membres d’un ordre professionnel, et les géomètres-topographes, dont l’exercice n’est pas réglementé.
Un secteur qui ne connaît pas la crise mais qui pourrait être menacé par une pénurie de main d’œuvre qualifiée d’ici les 5 à 10 prochaines années en raison des nombreux départs à la retraite annoncés.


Géomètre/topographe : métiers et rôles suite au nouveau décret DT-DICT

Partie 1 Les géomètres-experts
Partie 2 Les géomètres-topographes
Partie 3 Les principales écoles
Partie 4 Les qualités à posséder
Partie 5 Où exercent-ils ?
Partie 6 Les outils du géomètre
Partie 7 Perspectives d'avenir et rôles suite à la nouvelle réglementatation DT-DICT

Formés pour réaliser des calculs de surface et des cartographies, les géomètres-experts réalisent des travaux très variés : plans d’un bâtiment, relevés hydrauliques d’un cours d’eau, cartographies de zones inondables…
Ce sont aussi les seuls professionnels habilités à délimiter une propriété privée, en vertu d’une délégation de service public qui leur est accordée par l’Etat. Ils effectuent ainsi le bornage et la division de propriétés, les diagnostics immobiliers, la rédaction des états des lieux descriptifs et des règlements de copropriété…  « Pour s’inscrire au tableau de l’Ordre des géomètres-experts, il faut avoir un casier judiciaire vierge, passer un diplôme d’ingénieur-géomètre ou un DPLG (niveau Bac+5) et effectuer un stage de 2 ans dans un cabinet de géomètre-expert », détaille Séverine Vernet, présidente de la commission Formation de l’Ordre. Les membres devront ensuite se soumettre à une obligation de formation continue, à raison de 8 journées par an.


L’Ordre des géomètres-experts


Créé en 1946, l’Ordre des géomètres-experts est un organe national chargé de la régulation de la profession. Il accrédite notamment les professionnels qui portent le titre de géomètre-expert et se porte comme garant des services fournis par ses membres auprès de la clientèle. «Nous sommes aussi là pour fixer des règles et sanctionner les confrères qui ne respectent pas ces règles», fait valoir Séverine Vernet. L’ordre promeut les dispositifs de formation continue auprès de ses membres et assure un rôle de promotion auprès du public. A travers des enquêtes et des études de terrain, il veille à faire l’inventaire des besoins de la profession, de manière à assurer la relève et la pérennité du secteur.


Les chiffres


- Chiffre d'affaires de la profession (en 2007) : plus de 860 millions d'euros
- Nombre de géomètres-experts (au 1er Janvier 2009) : 1866 personnes dont 70% en société
- Nombre moyen d'employés par cabinet (en 2007) : 8,3
- Salaire moyen : 70 à 90 000 euros par an


Source : Ordre des géomètres-experts - www2.geometre-expert.fr


remonter Remonter