Autres

la Vie des Réseaux  > Autres > Interview : SAMEX, protection et signalisation des chantiers et ouvrages enterrés

Interview : SAMEX, protection et signalisation des chantiers et ouvrages enterrés

Le 02 avril 2013

envoyer imprimer

Fondée en 1973, SAMEX fabrique des produits destinés aux marchés de l’emballage, l’agriculture et au secteur des travaux publics. Jean-Michel PARELLADA, Président de SAMEX, nous présente l’activité et les projets de développement de l’entreprise… Retour sur l’interview…


Interview : SAMEX, protection et signalisation des chantiers et ouvrages enterrés

Partie 1 Interview de Jean-Michel PARELLADA

Tout d’abord, pouvez-vous nous rappeler le cœur de métier de SAMEX ?


A l’origine SAMEX avait pour vocation la conception d’équipements et d’outillages destinés à l’extrusion de mailles plastiques. Par la suite le fondateur a pris la décision de fabriquer directement les mailles, il a ainsi détecté 3 types de marchés : celui de l’emballage, de l’agriculture et le secteur des travaux publics. 


Pouvez-vous nous parler du marché travaux publics ?


Sur ce marché, nous proposons des produits et des solutions destinés à sécuriser les chantiers et les réseaux enterrés. La qualité est primordiale pour nous, nous sommes certifiés ISO 9001 pour l’ensemble de notre production et nous sommes normé NF EN 12613 pour la partie grillage avertisseur .
Nous proposons sur ce marché des dispositifs avertisseurs (signalisation visuelle), des solutions de balisage, des plaques de protection des réseaux, et une sélection des meilleures solutions de détection et de géoréférencement des réseaux.


Que proposez-vous précisément au niveau détection et géoréférencement ?


Nous proposons une gamme de grillages avertisseurs détectables. Un fil en inox est intégré dans le grillage. En injectant du courant dans les affleurants, on arrive à détecter où se trouve la canalisation. Ce produit devrait évoluer dans les mois à venir car avec la nouvelle réglementation DT-DICT, les éléments de détection doivent être au plus près de la canalisation.
Nous proposons également des solutions de la marque 3M avec notamment les marqueurs EMS. C’est un complément de gamme pour nous.


Avez-vous une stratégie particulière concernant la détection et le géoréférencement des réseaux ?


Nous ne pensons pas qu’il y ait une solution unique pour répondre à ce type de problématique. Il va y avoir une segmentation suivant le cahier des charges de chaque opérateur. La solution fil traceur sera la plus simple, la plus efficace, avec un bon rapport qualité/prix/sécurité. Par contre certains modes opératoires combineront plusieurs technologies. Notre stratégie consiste à apporter un maximum de solutions et de réponses.


Une dernière question : que peut-on souhaiter à SAMEX pour l’année 2013 ?


Nous souhaitons continuer à nous développer sainement. Nous aimerions que le marché de la détection commence à se structurer. Nous souhaitons être dans le bon tempo par rapport à ce marché pour pouvoir proposer des solutions qui répondent au besoin réel du terrain. Notre but est de mettre en place des solutions simples, éprouvées et facile à mettre en œuvre quand on est sur un chantier. Nos mots d’ordres sont efficacité et écoute de l’utilisateur.


Maximilien Rival


remonter Remonter