Autres

la Vie des Réseaux  > Autres > Interview salon : Simon Moos, spécialiste de la déshydratation des boues

Interview salon : Simon Moos, spécialiste de la déshydratation des boues

Le 04 décembre 2012

envoyer imprimer

Entreprise danoise, Simon Moos est spécialisée dans la déshydratation des boues. Présent lors du salon Pollutec qui s’est tenu à Lyon du 27 au 30 novembre 2012, Christophe LEFEBVRE, Directeur de région, nous a présenté l’activité de l’entreprise et l’objet de leur présence sur le salon… Retour sur l’interview…


Interview salon : Simon Moos, spécialiste de la déshydratation des boues

Partie 1 Interview de Christophe LEFEBVRE

Tout d’abord, pouvez-vous nous rappeler le cœur de métier de Simon Moos ?


Simon Moos est spécialisée dans la fabrication et la commercialisation de matériels de déshydratation. L’entreprise existe depuis 34 ans.


Que présentez-vous sur le salon ?


Nous présentons le KSA 26 tonnes, un camion de déshydratation des boues.
Son utilité est la même qu’un hydrocureur mais il a une spécificité supplémentaire.
Un hydrocureur doit être vidé en station d’épuration après traitement de 2 à 3 fosses septiques. Le KSA 26 tonnes permet quant à lui de traiter plus de 20 fosses à la suite. Il est ensuite dépoté en centre de compostage ou en station de méthanisation.


 


Comment est-ce possible ?


Contrairement à un hydrocureur, ce camion permet de remettre les fosses septiques en eau après l’opération.
L’intervention se décompose en 3 étapes : le camion pompe la boue de la fosse, puis il réalise le traitement pour enfin, remettre en eau la fosse.
Le KSA 26 tonnes est donc un moyen de réaliser des économies d’échelles.
Grâce à cette technique, le particulier peut ainsi réaliser des économies d’eau. Les collectivités locales y trouvent également un intérêt puisque cela leur permet de réduire les coûts liés aux traitements des eaux usées. En sachant que la France compte 5 millions de fosses septiques, cette technique suscite un énorme intérêt.


 


Cette technique suscite-t-elle l’intérêt d’autres entreprises ?


A partir de 2013, la société HUWER HYDROVIDE va fabriquer le KSA 26 tonnes sous licence. Nous allons ainsi pouvoir profiter de leur service après-vente. Le groupe HUWER a compris que la déshydratation est un marché en pleine expansion. Ils vont bénéficier de nos 34 ans de métier et donc de notre expérience.


Pollutec est-il un salon incontournable pour Simon Moos ?


C’est la 3ème fois que nous participons à ce salon. Ce genre d’évènement nous permet en une semaine de rencontrer une très grosse partie de notre clientèle, et ainsi de finaliser certains dossiers.  Beaucoup d’entrepreneurs consacrent seulement une à deux journées dans l’année pour venir découvrir les nouveaux produits et les nouvelles technologies. Pollutec est donc pour nous l’occasion de rencontrer ce public.


Une dernière question : c’est bientôt noël, que peut-on souhaiter à votre société ?


Que l’année 2013 continue sur la lancée de 2012. Les perspectives 2013 sont bonnes mais c’est comme au rugby maintenant il faut transformer l’essai.


Maximilien Rival


remonter Remonter