Autres

la Vie des Réseaux  > Autres > La formation, une nécessité pour comprendre la réforme DT-DICT

La formation, une nécessité pour comprendre la réforme DT-DICT

Le 25 novembre 2013

envoyer imprimer

Chaque acteur travaillant à proximité des réseaux a compris les implications et changements créés par la nouvelle réforme. La formation dans ce domaine n’a toutefois jamais été aussi pertinente pour expliquer une réglementation en constante évolution.


La formation, une nécessité pour comprendre la réforme DT-DICT

Partie 1 La nouvelle réglementation change la donne
Partie 2 Une attestation de formation pour 2017

La réforme née en juillet 2012 a beaucoup changé les règles. Pour les organismes de formation, il a fallu s’adapter et en premier lieu, expliquer. Faire comprendre à tous les acteurs que les règles avaient changé. Il en est ainsi pour les maîtres d’ouvrage et maîtres d’œuvre. Aujourd’hui, ils se partagent la responsabilité et cela aussi, il faut l’expliquer. Seul souci, ces deux catégories n’ont aucunement l’obligation d’être formé pour comprendre la nouvelle norme de travail. Pourtant, « ils sont très impactés par la réglementation. Ils ont une grande part de responsabilité », assure Laetitia Seger, de l’organisme de formation Sogelink. Si la prise de conscience est réelle dans les grandes collectivités, dont certaines ont pris part au changement de règles, les plus petites ne sont parfois pas du tout au fait de l’évolution réglementaire. Si les personnels de terrain des entreprises doivent être formés, « encore faut-il que les directeurs d’entreprise aient une bonne connaissance de la réglementation », ajoute-t-elle, ce qui n’est pas toujours le cas. « Une mauvaise application de la réglementation peut entrainer dans sanctions  financières et même pénales compte tenu des risques  encourus pour la sécurité du personnel sur le terrain », souligne-t-elle. Aujourd’hui, de nombreuses collectivités oublient encore de faire leur DT, par manque d’information. Pour y pallier, Sogelink déploie des sessions de formations d’information à destination de ce public particulier que sont les collectivités.


Mais la performance dans le domaine des réseaux est autant liée au matériel utilisé qu’aux compétences des personnels. En cela, la formation a toujours permis aux entreprises de travaux publics d’être aussi performantes que possible. Mais la nouvelle réglementation DT-DICT a changé la donne. A cela s’ajoute une obligation nécessaire pour 2017 qui bouleverse déjà la profession. « Dès juillet 2012, nous avons organisé des formations de décryptage s’adressant à tous les acteurs concernés. Nous avons ensuite décliné des modules spécifiques permettant à chaque acteur d’appréhender son rôle et ses obligations dans cette réglementation » explique Laetitia Seger. La réglementation a en effet changé pour les entreprises qui exécutent les travaux, mais également pour les collectivités, les maîtres d’ouvrage et les maîtres d’œuvre. « Depuis un an, nous avons formé plus de 2 000 personnes », relève-t-elle. Tout le monde a été perdu avec cette nouvelle réforme et il est important désormais de situer le nouveau rôle dévolu à chacun. Les impacts juridiques et financiers sont très forts avec la nouvelle réforme ce qui a nécessité une réorganisation chez certains acteurs. Toutefois, le besoin de comprendre les nouvelles normes de travail à proximité des réseaux n’est plus aussi fort. Désormais, il est temps pour les protagonistes de coller au mieux avec une réglementation en perpétuelle évolution.


remonter Remonter