Autres

la Vie des Réseaux  > Autres > Le blindage de tranchée a su s’adapter

Le blindage de tranchée a su s’adapter

Le 20 juin 2013

envoyer imprimer

Loueurs ou fabricants, les spécialistes du blindage sont peu nombreux en France et ont dû varier leur demande pour gagner des parts sur un marché de niche.


Le blindage de tranchée a su s’adapter

Partie 1 L'évolution des équipements
Partie 2 Le blindage entré dans les moeurs
Partie 3 Une capacité d’innovation pour une approche différente
Partie 4 La location indispensable sur les gros chantiers
Partie 5 L’impact de la crise sur le marché

Ces équipements ont beaucoup évolué, tout comme l’offre. Parfois manu-portable, ces éléments font bien souvent plusieurs tonnes et servent à de gros chantiers de travaux publics. Ils y ont toute leur place pour assurer la sécurité du personnel oeuvrant au fond de celles-ci. « La sécurité est une qualité intrinsèque du blindage en France », explique Jean-Christophe Fouquet, responsable de la société Krings International France. L’entreprise a fait de la location du matériel de blindage sa spécialité, notamment sur les blindages acier. « Sur nos parcs, nous avons toutes les gammes, y compris les glissières d’angle. Nous travaillons sur différentes profondeurs. Nous sommes capables de blinder de 1,30 m à 8,50 m de profondeur », poursuit-il. Le tonnage utilisé chaque année n’est pas comptabilisé. Il préfère parler en termes de mètres carrés. Ce chiffre se porte à 35 000 m². La location n’a jamais aussi bien fonctionné qu’en temps de crise.


remonter Remonter