Autres

la Vie des Réseaux  > Autres > Transition énergétique : une opportunité de gagner en compétitivité ?

Transition énergétique : une opportunité de gagner en compétitivité ?

Le 11 août 2014

envoyer imprimer

La transition énergétique offre dès aujourd'hui des motifs d'espoirs aux industriels.

A l’heure où sort le projet de loi « pour un nouveau modèle énergétique français », il faut voir cette transition comme une excellente opportunité de verdir l’économie, mais surtout de gagner en compétitivité. En France et en Europe, les industriels ont déjà énormément progressé sur ce plan en optimisant de très nombreux postes. Malgré cela, ils voient leur compétitivité lourdement menacée, car les prix des matières premières sont à la hausse et les exportations à la baisse. Une situation aggravée par l’incertitude pesant sur les prix de l’énergie, dans la perspective de l’ouverture totale du marché à la concurrence, au 31 décembre 2015. Des prix qui, par ailleurs, n’ont cessé de croître depuis ces cinq dernières années. Et tout indique que la tendance ne va pas s’inverser.


Transition énergétique : une opportunité de gagner en compétitivité ?

Partie 1 Maîtriser le prix de l’énergie
Partie 2 Jouer sur l’effacement
Partie 3 Récupérer les calories perdues
Partie 4 Se faire accompagner par un expert

Pourtant, la transition énergétique offre dès maintenant des motifs d’espoir aux industriels. Quatre solutions peuvent être déployées rapidement, à la fois pour anticiper les évolutions réglementaires et réduire rapidement les coûts pesant sur leur compétitivité. La première consiste à optimiser son contrat de fourniture d’énergie, en comparant les offres des différents fournisseurs, et à mener une stratégie d’achat à court et moyen termes. Les exemples de baisse de plus de 15 % du coût d’achat de l’énergie ne sont pas rares ces dernières années, tant pour le gaz que pour l’électricité. Et surtout, maîtriser ce coût (qui représente 14 % de la valeur ajoutée des entreprises françaises) est un vrai facteur de différenciation pour l’entreprise industrielle sur son marché. Les économies peuvent être substantielles, et réalisées très rapidement.


A plus forte raison si, comme c’est la tendance actuelle, l’industriel décide de s’unir entre plusieurs consommateurs via un groupement d’achat, pour ainsi négocier des « prix de gros » auprès des fournisseurs mis en concurrence. De nombreuses fédérations professionnelles sensibilisent leurs adhérents en ce sens.


remonter Remonter