Eau

la Vie des Réseaux  > Eau > Didier Haegel détaille la feuille de route du Synteau

Didier Haegel détaille la feuille de route du Synteau

Le 10 octobre 2011

envoyer imprimer

Didier Haegel, réélu à la présidence du Synteau (Syndicat national des entreprises du traitement de l’eau), explique les missions de l’organisation professionnelle et fait le point sur les enjeux du secteur.


Didier Haegel détaille la feuille de route du Synteau

Partie 1 Les missions du Synteau
Partie 2 Un nouveau plan de mise en conformité des stations d’épuration

L’ancien Sniter, qui représentait les entreprises spécialisées dans la conception et la réalisation de stations de traitement des eaux usées ainsi que celles du traitement et de la valorisation des boues, a laissé place en début d’année au Synteau. Le syndicat national des entreprises du traitement de l’eau réunit l’ensemble des acteurs du traitement de l’eau, à savoir la conception et la réalisation d’installation de traitement d’eau potable, d’eau de process, d’eaux usées urbaines et d’eaux usées industrielles. Les industriels qui fabriquent et/ou commercialisent des équipements ou des procédés de traitement de l’eau ont, eux, été regroupés au sein du Siet. « Cette réorganisation permet de rassembler au Synteau les entreprises qui conçoivent et réalisent les usines de traitement. Le syndicat, qui compte 37 adhérents, représente 95 % de la profession. Son rôle est d’abord de défendre notre secteur, mais aussi d’être force de proposition pour développer des axes de progrès. A ce titre, nous sommes un interlocuteur reconnu de plusieurs ministères : Ecologie, Santé, Economie. Nous faisons entendre notre voix » , explique Didier Haegel, qui vient d’être réélu pour un troisième mandat à la présidence du syndicat.



Le sujet d’actualité du Synteau concerne la réglementation pour la réutilisation des eaux usées traitées pour l’irrigation. « Le thème est important car c’est un gisement de développement pour nos entreprises, mais aussi une solution à une préoccupation majeure des acteurs économiques. Nous allons donc mener ce combat pour faire évoluer la réglementation en lien avec les ministères de l’Agriculture et de la Santé » , affirme Didier Haegel.


Pour échanger sur les dossiers et travailler dans l’intérêt commun, trois commissions permanentes sont à l’œuvre au Synteau : technique, prospective et sécurité-prévention. « Entreprises de traitement d’eau et sociétés d’ingénierie mènent également un dialogue productif pour faciliter la compréhension du code des marchés publics : procédures d’appel d’offres, contenu du cahier des charges…, ajoute le président du syndicat. Nous publions ensuite des fiches récapitulatives qui sont disponibles en ligne sur notre site Internet. Nous avons aussi édité un guide pratique pour la bonne application des procédures d’achats publics en traitement des eaux » . Objectif : faire évoluer les pratiques des maîtres d’ouvrage, des maîtres d’œuvre et des professionnels sur les marchés publics, la sécurité des installations ou encore les techniques de traitement.



remonter Remonter