Eau

la Vie des Réseaux  > Eau > L’Astee se tourne vers les collectivités locales

L’Astee se tourne vers les collectivités locales

Le 07 novembre 2011

envoyer imprimer

Dans ses champs de compétences que sont l’eau et l’environnement, l’Astee a tissé des liens étroits avec les pouvoirs publics à qui elle émet des propositions. Pour renforcer son rôle d’accompagnement des bonnes pratiques, l’association entend axer davantage ses actions vers les collectivités.


L’Astee se tourne vers les collectivités locales

Partie 1 Les missions d’une association au service de l’intérêt général
Partie 2 Un support pour les collectivités locales

L’Association Scientifique et Technique pour l’Eau et l’Environnement (ex-AGHTM), créée en 1905, est reconnue d’utilité publique. A ce titre, l’organisation, forte de 4 000 membres, est habilitée à émettre des propositions et entretient des liens étroits avec les pouvoirs publics dans ses domaines de prédilection : l’alimentation en eau potable, l’assainissement, la protection de la ressource en eau, des milieux aquatiques et des espaces naturels, la gestion des déchets et la qualité durable de l’environnement. « Nous fonctionnons avec des groupes de travail, regroupant toutes les catégories d’acteurs, qui échangent sur différents sujets pour alimenter la réflexion. Nous avons en permanence quelque 45 groupes de travail, une moitié très active, l’autre davantage en veille » , explique Celia de Lavergne, directrice de l’Astee. Parmi les principaux thèmes d’actualité : l’assainissement non collectif et le Référentiel Génie Civil. « Le Référentiel Génie Civil est un projet qui vise à réviser l’ensemble des fascicules délivrant les spécifications techniques des marchés d’ouvrages de génie civil. Dans le domaine de l’eau et de l’assainissement, les pouvoirs publics nous en ont confié l’organisation et nous veillerons à mener cette mission avec tous les acteurs concernés dans l’esprit d’équilibre des parties prenantes et de recherche du consensus qui a toujours été celui de l’association  » , précise Célia de Lavergne.


Pour rendre compte de son travail, l’Astee publie des articles dans sa revue « Techniques-Sciences-Méthodes », édite des ouvrages techniques à propos, par exemple, de la maîtrise de la qualité de l’eau dans les réseaux, et organise des manifestations comme les Journées Techniques en région. Dans le cadre du Forum Mondial de l’Eau, qui se tiendra à Marseille en mars 2012, Pierre-Alain Roche, président de l’Astee, anime un groupe de travail sur le thème de l’amélioration de la performance des services publics. « Ce forum, qui réunira environ 30 000 participants du monde entier, a l’ambition d’être un forum des solutions. La mission assignée aux groupes de travail qui présenteront leurs réflexions est de proposer des solutions plutôt que de poser des problèmes » , résume la directrice de l’Astee. Pierre-Alain Roche a donc pour objectif de présenter un plan d’actions pour mesurer la performance des services publics et de mener à bien la rédaction d’un ouvrage technique rassemblant entre 30 et 50 contributions d’experts.


remonter Remonter