Eau

la Vie des Réseaux  > Eau > Un renouveau visuel pour les Canalisateurs de France

Un renouveau visuel pour les Canalisateurs de France

Le 05 octobre 2017

envoyer imprimer

L’Assemblée Générale de Canalisateurs de France s’est tenue le 3 octobre 2017 à la Maison des Travaux Publics. Elle a été l’occasion de présenter les travaux des différentes commissions de l’organisation professionnelle et de dresser un bilan conjoncturel du secteur des canalisations en France.


Un renouveau visuel pour les Canalisateurs de France

Partie 1 Un renouveau visuel pour les Canalisateurs de France

Canalisateurs change d’image


Le président Alain Grizaud a présenté la nouvelle identité visuelle choisie par les membres du Conseil d’administration du syndicat, membre de la Fédération Nationale des Travaux Publics. Un nouveau nom : Les Canalisateurs, une nouvelle signature : Construire les réseaux de demain et une nouvelle identité visuelle rappelant l’appartenance de l’organisation professionnelle à un réseau plus large, la FNTP.


À l’heure où il est indispensable de mener une gestion durable et patrimoniale des réseaux d’eau et d’assainissement en France, deux objectifs ont présidé ce changement d’identité visuelle :


  • renforcer, en termes d’image et de positionnement, la spécificité du métier de canalisateur et la vision d’avenir de l’organisation professionnelle pour entretenir et construire les réseaux de demain ;


 

  • pouvoir être plus clairement identifié à la grande famille des Travaux Publics pour renforcer, en termes  de notoriété, un métier souterrain peu visible et néanmoins vital pour préserver la ressource en eau et le milieu naturel et par la même la santé et le bien être des citoyens.

 

Conjoncture et prévisions 2017 : un report d’activité plus qu’une reprise


Au deuxième semestre 2017, l'activité économique se montre plus favorable, dans la mouvance du climat conjoncturel actuel. Le chiffre d'affaires est en augmentation de près de 12 %  par rapport au même semestre en 2016. Cette augmentation s'explique surtout par un effet de seuil avec une année 2016 au plus bas en termes d'activité , dans la lignée d’une année 2015 catastrophique.


Elle fait ainsi d'avantage figure de report d'activité passée que de réelle reprise et cache par ailleurs de fortes disparités territoriales. Tous les territoires ne bénéficient pas du rebond constaté en Île-de-France boosté par les travaux du Grand Paris.


Les soldes d'opinion augmentent et se situent désormais dans le positif. Celui sur l'activité future d'abord, amenant à penser que la progression de chiffre d'affaires se poursuivra au prochain trimestre, mais également sur les prix. Bien que leurs niveaux restent excessivement bas, les entreprises sont plus nombreuses à anticiper une remontée , confirmant qu'un point bas avait été atteint.


L'emploi également affiche de meilleures perspectives  qu’auparavant à en juger par les soldes d'opinions positifs, tant pour l'emploi permanent que pour l'emploi intérimaire. Les entreprises sont ainsi trois fois plus nombreuses à anticiper une hausse de leurs effectifs permanents qu'au deuxième trimestre 2016. Un problème de manque de main d'œuvre fait son apparition sur certains territoires.


Travaux des commissions


La préparation et l’accompagnement des actions syndicales sont menés par 7 commissions : Économie, Formation, Prévention, Qualité - Environnement, Réseaux secs, Technique et Travaux sans tranchée. Parmi leurs travaux, voici quelques actions marquantes :


La commission Formation a commencé à travailler sur la mise à jour du CAP « Constructeur en canalisations des travaux publics ». Elle a aussi mis en place un baromètre emploi - formation des canalisateurs qui reprend les principales statistiques sur l'emploi, la formation initiale, la formation continue et les conditions de travail des canalisateurs.


La commission Prévention a lancé avec l’OPPBTP une étude métier , qui sera réalisée à partir de trois chantiers de pose, dans le but d’améliorer les conditions de travail des canalisateurs.


Ces deux commissions se sont associées pour créer un « Pack Prévention-Sécurité » rassemblant un socle de connaissances et de compétences qui permettra de dispenser des formations à la prévention et à la sécurité aux salariés, en particulier destinées aux nouveaux entrants dans le métier. Concrétisés par une formation sur une semaine de 35 heures, les premiers « Pack » devraient être opérationnels début 2018.


La Commission Qualité-Environnement travaille à la révision du label Canalisateur et a créé un nouveau label Thermie (les premiers dossiers seront déposés à partir de 2018). 136 labels Canalisateurs ont été attribués en 2016 et 125 à ce jour en 2017.


L’avancement de la refonte des fascicules (principalement 70) du CCTG du code des marchés publics a permis, dans le cadre de la commission Technique, la refonte du Guide des techniques de pose et du Guide de contrôle de la qualité de pose du syndicat.


À propos de Canalisateurs de France


Canalisateurs de France est une organisation professionnelle, membre de la Fédération Nationale des Travaux Publics. Elle fédère 330 entreprises, spécialisées dans la pose et la réhabilitation de canalisations d’eau potable, d’eaux usées, d’irrigation, de gaz et fluides divers, faisant de Canalisateurs de France le 2e syndicat de spécialité de la FNTP.


Source : Communiqué de presse du 04 octobre 2017 - Canalisateurs de France



remonter Remonter