Electricité

la Vie des Réseaux  > Electricité > Enfouissement des lignes électriques

Enfouissement des lignes électriques

Le 04 février 2009

envoyer imprimer

1,7 million de foyers privés d'électricité par la tempête KLAUS et la polémique relancée comme après chaque tempête : pourquoi n'enfouit-on pas les lignes électriques ? L’ampleur et l’importance des destructions est à la hauteur du débat.


Le réseau électrique, grâce aux lignes électriques qui le constituent permet d'acheminer l'électricité depuis les lieux de production (barrages hydroélectriques, centrales thermiques ou nucléaires, parcs éoliens...) jusque chez le consommateur final. Le réseau couvre l'ensemble du territoire français et est relié à ceux des autres pays européens.


Enfouissement des lignes électriques

Partie 1 Le réseau électrique français
Partie 2 Le rôle des collectivités
Partie 3 Les obligations d'EDF et ERDF
Partie 4 Les problématiques

Il est constitué de grands axes (le réseau de transport d'électricité ) et d'axes secondaires (le réseau de distribution ).


Le réseau de transport d'électricité français est long de 20 000 km et constitué de lignes à très haute tension (THT).. Impresssionnantes par leurs dimensions, les lignes THT sont conçues pour transporter de grandes puissances. On les reconnaît facilement à leurs supports (pylônes et poteaux) qui peuvent atteindre 45 m de hauteur et 57 m de largeur. Le réseau de transport d'électricité est géré en France par RTE.


Le réseau de distribution achemine l'électricité depuis les centres de distribution vers le client final.

· Les lignes aériennes :

Elles constituent les deux tiers des réseaux de distribution avec 586 000 km de lignes HTA et 654 000 km de lignes BT. Les lignes les plus anciennes sont à fils nus supportées par des poteux metalliques en béton ou en bois, pourvus d'isolateurs. Les plus récentes sont réalisées avec des fils isolés torsadés, supportés par des poteaux métalliques, béton ou bois. Dans les villes et villages, les câbles sont mainteant posés en façade par l'intermédiaire de colliers.

· Les lignes souterraines :

Un tiers des lignes de distribution sont souterraines. Avec ce taux d’enfouissement actuel, la France accuse un retard avéré comparé à ses voisins britanniques ou germaniques. Une situation que reconnaît Michel Francony, Président d’ERDF qui souligne toutefois que depuis 2005 le groupe a consenti un « vigoureux effort d’investissement » dans le cadre de leur contrat de service, consacrant 2,3 milliards d’euros en 10 ans pour améliorer le réseau de distribution dont 90 % sont dédiés à l’enfouissement.

Interrogé par l'AFP, le directeur général adjoint d'ERDF (Electricité Réseau Distribution France), Bernard Lassus, explique que chaque année, 95% des lignes nouvelles sont enterrées. Par ailleurs, il précise que le rythme de l'enfouissement qui était de 3 000 kilomètres par an passerait à 5 000 kilomètres par an vers 2012. Selon le rapport d'activité d'ERDF, sur les 1,2 million de kilomètres du réseau, près de 470 000 kilomètres ont été enfouis. Soit 39% du réseau.


remonter Remonter