Electricité

la Vie des Réseaux  > Electricité > France: l'éolien confirme sa reprise en 2015 et crée des emplois

France: l'éolien confirme sa reprise en 2015 et crée des emplois

Le 19 novembre 2015

envoyer imprimer

Paris - Le redémarrage constaté l'an dernier dans l'éolien et qui s'est traduit par un développement des emplois dans la filière se confirme en 2015, selon la deuxième édition de l'Observatoire de l'éolien publié par France énergie éolienne (FEE).


France: l'éolien confirme sa reprise en 2015 et crée des emplois

Partie 1 France: l'éolien confirme sa reprise en 2015 et crée des emplois

Les emplois dans l'éolien ont progressé de 15% en 2014 par rapport à 2013, représentant 12.520 emplois dans 750 entreprises, selon cette étude de la FEE, organisation qui regroupe 90% des acteurs du secteur éolien en France. 


Cette progression s'explique "par une croissance significative de l'activité" , explique la FEE, avec la concrétisation d'un plus grand nombre de projets.


Depuis le précédent et premier Observatoire publié l'an dernier, la FEE note "un glissement des emplois" de l'amont de la filière (développement, -3,5%) vers les activités "plus industrielles" , comme la fabrication de composants (+25,2%), l'ingénierie et la construction (+33,3%).


Cela dénote "une nette augmentation de la construction et du raccordement de nouveaux parcs éoliens onshore, ainsi que par les premiers investissements et recrutements dans la filière offshore" , explique l'étude, réalisée en partenariat avec le cabinet Bearing Point.


Dans la même logique, les emplois croissent dans la maintenance (+8,5%) pour assurer le fonctionnement des 850 parcs éoliens et 4.900 turbines présents sur le territoire.


La tendance à la concentration des fabricants de turbines se confirme, les quatre leaders (Enercon, Vestas, Senvion et Nordex) représentant 80% de la puissance installée, contre 75% l'an dernier.


Chez les exploitants, les géants français Engie (ex GDF Suez) et EDF continuent de dominer le marché avec respectivement 1.170 et 950 mégawatts à la mi-2015, largement devant le reste des acteurs, comme Boralex, qui a acquis fin 2014 Enel Green Power France, ou RES (ex-EoleRes). 


Mi-2015, 523 mégawatts ont ainsi été raccordés contre 410 sur la même période de l'an dernier, des chiffres en forte croissance par rapport aux 630 MW mis en service pour l'ensemble de 2013. 


La barre des 10.000 MW installés a été franchie en octobre par l'éolien terrestre, alors que les objectifs pour 2020 sont de 19.000 MW terrestres et 6.000 en mer.


Mais "un rythme d'un peu moins de 2.000 MW onshore installés par an serait nécessaire à partir de 2016" pour atteindre cet objectif, pointe la FEE, soit deux fois plus que ce qui a été réalisé l'an dernier et ce qui se profile pour 2015.


Source: www.lexpress.fr


remonter Remonter