Electricité

la Vie des Réseaux  > Electricité > Habilitation électrique

Habilitation électrique

Le 06 janvier 2009

envoyer imprimer

L’approche du risque pour le réseau aérien est différente de l’approche des réseaux souterrains. L’atteinte à l’intégrité physique des personnes prévaut et généralement survient avant le dommage au réseau.
L'habilitation électrique est avant tout un sujet de sécurité "humaine" et de responsabilité.
Toute entreprise peut être confrontée à un accident d'origine électrique, c’est pourquoi, une bonne connaissance des principes de base de la sécurité électrique permet à chaque salarié de limiter les risques.


Habilitation électrique

Partie 1 La réglementation
Partie 2 L'habilitation
Partie 3 Les niveaux d’habilitation
Partie 4 Questions-réponses

Le législateur a défini en France des règles auxquelles les employeurs doivent se conformer pour protéger les personnels et prévenir ces dangers liés à l'électricité. Ces règles édictées principalement aux travers de deux décrets (1982 et 1988), repris dans le code du travail, s'appuient sur les prescriptions de la publication UTE C 18-510.

Le décret du 14 novembre 1988 relatif à la protection des travailleurs dans les établissements qui mettent en oeuvre des courants électriques présente les principales mesures destinées à assurer la protection des personnes et la sauvegarde des biens.

Il fixe des prescriptions au personnel différentes suivant qu'il s'agisse :

a) De travailleurs utilisant des installations électriques ;

b) De travailleurs effectuant des travaux, sur des installations électriques, hors tension ou sous tension, ou au voisinage d'installations électriques comportant des parties actives nues sous tension.

Il est indiqué que « L'employeur ne peut confier les travaux ou opérations sur des installations électriques ou à proximité de conducteurs nus sous tension qu'à des personnes qualifiées pour les effectuer et possédant une connaissance des règles de sécurité en matière électrique adaptée aux travaux ou opérations à effectuer. » art 48.


remonter Remonter