Gaz

la Vie des Réseaux  > Gaz > Le stockage souterrain en nappe aquifère

Le stockage souterrain en nappe aquifère

Le 09 février 2009

envoyer imprimer

La technique du stockage en nappe aquifère consiste à reconstituer l'équivalent géologique d'un gisement naturel en injectant le gaz dans une couche souterraine de roche poreuse et perméable contenant à l'origine de l'eau, recouverte d'une couche imperméable formant une couverture étanche, le tout ayant une forme de dôme. Pour des raisons de perméabilité des terrains et de conditions d'exploitation, une quantité de l'ordre de la moitié du gaz stocké reste à demeure dans le stockage : il s'agit du gaz coussin. Les contraintes géologiques ne permettant qu'un soutirage en continu assez peu flexible, ces stocks sont utilisés tout au long de l'hiver.


Le stockage souterrain en nappe aquifère

Partie 1 Qu'est ce que le stockage en nappe aquifère
Partie 2 Exemple du stockage souterrain de Gournay sur Aronde
Partie 3 La police des stockages souterrains de gaz ou d'hydrocarbures

Sur le plan géologique, un stockage souterrain en nappe aquifère est l'équivalent d'un gisement, mais dans lequel le gaz naturel aurait été introduit artificiellement. Le réservoir se trouve dans une couche de roche poreuse et perméable, imprégnée d'eau et située à plusieurs centaines de mètres de profondeur. Il est coiffé d'une couverture étanche de roche imperméable ayant une forme empêchant tout échappement vertical du gaz.
En période de stockage, le gaz est injecté dans la roche réservoir grâce aux "puits d'exploitation". Il prend alors la place d'une partie de l'eau qu'i! chasse vers la périphérie du réservoir. Au déstockage, le gaz est soutiré par ces mêmes puits d'exploitation et l'eau reprend sa place.
Des puits de contrôle permettent de suivre les mouvements de gaz et de vérifier la qualité des eaux dans la couche réservoir et dans les couches aquifères supérieures. Chaque puits d'exploitation est équipé, à une trentaine de mètres sous la surface du sol, d'une vanne de sécurité pour obturer automatiquement le puits en cas de débit anormalement élevé.
En surface, les puits d'exploitation sont reliés à une station centrale par des canalisations enterrées. Sur cette station reliée au réseau de transport national, on trouve les équipements principaux suivants :
- des compresseurs pour l'injection du gaz

- des unités de traitement afin de purifier au soutirage, le gaz chargé d'eau et parfois de composés soufrés,

- une installation d'odorisation du gaz,

- une salle de conduite et de télé-surveillance,

- un laboratoire de contrôle de qualité


remonter Remonter