Gaz

la Vie des Réseaux  > Gaz > TIGF développe les liaisons franco-espagnoles

TIGF développe les liaisons franco-espagnoles

Le 17 octobre 2011

envoyer imprimer

Le transporteur et stockeur de gaz naturel occupe une position stratégique dans les échanges entre la France et l’Espagne. TIGF mène ainsi d’importants projets pour favoriser les transits de part et d’autre des Pyrénées tout en améliorant son réseau dans le Sud-Ouest.


TIGF développe les liaisons franco-espagnoles

Partie 1 TIGF en chiffres
Partie 2 Des projets pour renforcer les liens entre les réseaux français et espagnol
Partie 3 Le développement du réseau régional
Partie 4 Une innovation dans les méthodes de travail des techniciens

Spécialisé dans le transport et le stockage de gaz naturel, TIGF (Total Infrastructures Gaz France) gère un réseau de 5 000 kilomètres, soit 13 % du réseau français de gazoducs de grand transport, et dispose de deux sites de stockage de gaz naturel à Lussagnet et Izaute. « Ces deux sites représentent un volume de 5,5 Gm3, c’est-à-dire 22 % des capacités françaises de stockage de gaz » , précise Daniel Darets, directeur HSSEQ-DD (Hygiène, Santé, Sécurité, Environnement, Qualité et Développement Durable) de l’entreprise.


TIGF, qui compte 29 clients transport, 11 clients stockage et 135 clients raccordements, travaille pour des expéditeurs de gaz ainsi que des industriels et des gestionnaires de réseaux de distribution publique. En 2010, la consommation des clients industriels a baissé de 33 % pour s’afficher à 5,25 TWh, en raison de l’arrêt définitif de l’activité d’un important consommateur. La consommation pour les distributions publiques a, en revanche, progressé de 9,5 % à 25,55 TWh. Pour sécuriser et assurer l’accès à la ressource, le réseau est doté de 6 stations de compression d’une puissance globale de 70 Mw. En cas de nécessité, 650 postes de sectionnement sont également installés sur le réseau, soit environ un tous les 15 kilomètres, afin de pouvoir stopper le flux. Enfin, 474 postes de livraison, 332 postes de distribution publique et 142 postes de consommation industrielle, garantissent la livraison vers les consommateurs.



Pour faire fonctionner son réseau en toute sécurité, l’acteur gazier, présent dans le quart Sud-Ouest de la France, emploie 480 personnes. La surveillance aérienne du réseau est réalisée par deux passages annuels, tandis que la surveillance terrestre se concrétise par 4 425 kilomètres parcourus sur le terrain. L’entreprise reçoit également en moyenne 69 000 DR et DICT qu’elle traite afin de prévenir les accidents.


L’an dernier, TIGF a tiré de ses activités un chiffre d’affaires de 370 M€ et a réalisé 120 M€ d’investissements. Sur le long terme, les investissements concerneront le développement des infrastructures à 45 %, la mise en conformité sécurité à 28 % et la maintenance et modernisation à 27 %.


remonter Remonter