Télécommunication

la Vie des Réseaux  > Télécommunication > Inéo déploie de nouvelles ailes à l’Armée de l’Air

Inéo déploie de nouvelles ailes à l’Armée de l’Air

Le 27 septembre 2011

envoyer imprimer

Ineo et Alcatel-Lucent ont signé un contrat avec le ministère de la Défense pour la rénovation des réseaux de communication de l’Armée de l’Air.


Inéo déploie de nouvelles ailes à l’Armée de l’Air

Partie 1 Un contrat aux enjeux majeurs
Partie 2 Zoom sur Inéo

Alcatel-Lucent et Ineo ont été retenus par le ministère de la Défense dans le cadre d’un vaste projet de refonte des réseaux de communication de l’Armée de l’Air. Le contrat, d’une valeur de 350 M€, porte sur la conception, le déploiement, la gestion et la maintenance de réseaux de télécommunications sous Internet Protocol et concerne 106 sites en France métropolitaine.


« Ce projet se découpe en deux phases sur une durée totale de 16 ans. La première phase de trois ans va permettre la construction des réseaux avec un haut niveau de sécurité et la deuxième phase correspond à l’exploitation/maintenance du réseau. Les deux enjeux majeurs sont d’assurer la sécurité du transfert des données et la construction d’une architecture de réseau capable de supporter les évolutions de débit » , explique Jean-Louis Marcucci, président et directeur délégué d’Ineo Défense. C’est, en effet, la filiale d’Ineo spécialisée dans les systèmes d’information et de communication qui mettra en œuvre ce projet, en co-pilotage avec Alcatel-Lucent qui fournit notamment les équipements.


Crédit : Ineo - Groupe GDF Suez


Avec ce projet baptisé RDIP-Air (Réseaux de Desserte Internet Protocol des bases aériennes), la Direction Générale de l’Armement, maître d’œuvre, souhaite déployer des réseaux homogènes pour rationaliser le système de communication de l’Armée de l’Air. « Nous offrirons un même niveau de service aux 106 sites concernés qui représentent plus de 36 000 points d’accès et quelque 2 000 bâtiments » , précise Jean-Louis Marcucci. Plusieurs dizaines de collaborateurs d’Inéo Défense seront mobilisées pour ce déploiement progressif.


Crédit : Ineo - Groupe GDF Suez


La phase d’exploitation qui court jusqu’en 2027 permettra d’opérer le réseau et de garantir les évolutions de configuration. « Nous avons prévu une remise à niveau des produits à mi-parcours pour faire face à l’évolutivité des réseaux , résume le président d’Inéo Défense. Nous assurerons également des prestations de maintenance avec pour maître mot la réactivité » . La disponibilité et la continuité de service doivent être garanties en permanence pour des sites essentiels, affectés aux activités de l’Armée de l’Air et sur lesquels transitent aussi les informations de contrôle aérien militaire et de protection de l’espace aérien du territoire métropolitain.


Crédit : Armée de l'Air


« Au cœur de nos métiers, ce partenariat est le fruit d’un travail approfondi de professionnels expérimentés, connaissant bien les enjeux de la Défense, et qui se sont attachés à proposer des solutions technologiques innovantes et d’une grande fiabilité pour répondre aux besoins des opérationnels de l’Armée de l’Air » , conclut Guy Lacroix, Pdg d’Inéo.


remonter Remonter