Télécommunication

la Vie des Réseaux  > Télécommunication > Les enjeux de la formation aux métiers de la fibre optique

Les enjeux de la formation aux métiers de la fibre optique

Le 31 mars 2014

envoyer imprimer

Selon un rapport d’État, les marchés liés au déploiement de la fibre optique devraient créer 19 250 emplois en France d’ici à 2022. La formation de ces professionnels est un enjeu de taille pour toute la filière.


Les enjeux de la formation aux métiers de la fibre optique

Partie 1 Objectif « Très Haut Débit »
Partie 2 Nouvelle technologie, nouveaux métiers.
Partie 3 Des formations adaptées
Partie 4 Promouvoir le « French Model »

Présenté en 2013, le plan « France Très Haut Débit » inscrit le déploiement de la fibre optique comme un enjeu majeur d’aménagement du territoire et de compétitivité des entreprises tricolores. Très ambitieux, il s’est fixé comme objectif de couvrir 100% de la population en 2022, la moitié d’ici 2017. « L’État joue un rôle de pilotage et de coordination, se réjouit Jean-Christophe Nguyen van Sang, délégué général de la Fédération des Industriels des Réseaux d’Initiative Publique (FIRIP). La FIRIP s’engage aux côtés du gouvernement. Nous voulons réussir la création de cette infrastructure et des services qui y sont associés. » La formation est un challenge que le secteur prend à bras-le-corps. « La fibre est une nouvelle technologie, affirme Étienne Dugas, président de la FIRIP et du Groupe Marais. Elle peut véhiculer un très grand nombre de données avec un débit cent fois supérieur à celui du réseau cuivre. Nous devons concevoir des formations qui répondent aux besoins de nos entreprises. »


remonter Remonter