Actualité

la Vie des Réseaux  > Actualité > 10 millions d’euros pour l’assainissement

10 millions d’euros pour l’assainissement

Le 06 juillet 2015


envoyer imprimer

Le Sydec lance sur cinq ans un important programme de travaux à Bénesse et Capbreton. Et prend ainsi part à la qualité des eaux du lac d’Hossegor.




Parmi les sources de pollution identifiées du lac d'Hossegor, figurait celle apportée par les cours d'eau des bassins versants du Bourret et du Boudigau, dues aux débordements des réseaux d'assainissement unitaires par période de fortes pluies, à Bénesse et Tyrosse. Compétent pour l'assainissement des eaux usées depuis 2013 pour les communes de Capbreton et d'Angresse, et depuis 2014 à Bénesse-Maremne et pour le Sivom Côte sud, le Sydec prend le taureau par les cornes pour sa partie, en mettant en œuvre son schéma directeur d'assainissement sur cinq ans, qui va se traduire par un investissement de 10 millions d'euros. Avec une augmentation annoncée comme « modérée » sur la redevance des usagers : de l'ordre de 1 % par an.


Objectif zéro rejet


Lors d'un point d'étape qui réunissait les élus concernés à Capbreton, le président du Sydec Arnaud Pinatel a détaillé le programme de ces chantiers. 6,3 millions d'euros seront consacrés à des travaux sur les réseaux, dont environ la moitié sera dédiée à la mise en séparatif des réseaux de Bénesse, commune où l'investissement est le plus conséquent. Fin des travaux annoncée pour juin 2017. « Avec un objectif zéro rejet d'eaux usées », a souligné Arnaud Pinatel. Et pour ce faire, tous les particuliers qui ne l'étaient pas seront raccordés au réseau (1,1 million d'euros). Ce qui serait une première, dans ces conditions, selon l'Agence de l'eau. « Mais il faut le faire si nous visons une réelle efficacité. »


À Capbreton, outre les réseaux, sera mis en œuvre le doublement de la station d'épuration du Griouat qui passera de 7 500 à 15 000 équivalents habitants. « Ce doublement avait été anticipé en fonction de l'augmentation de la démographie, s'empresse de préciser le maire de Capbreton, Patrick Laclédère. Il n'y avait pas d'urgence à le mettre en œuvre jusque-là. » Il s'agit d'un investissement de 3,7 millions d'euros. Par ailleurs, réflexion est aussi en cours pour le déplacement de la station d'épuration de La Pointe. Les maires de Bénesse et de Capbreton, Jean-François Monet et Patrick Laclédère, se sont réjouis de l'engagement financier important et volontariste du Sydec. Le maire de Capbreton ajoutant qu'à l'enjeu écologique, s'ajoutait aussi pour les stations littorales un enjeu économique. Les objectifs affichés par le Sydec étant : préserver la qualité des eaux de baignade, atteindre le bon état écologique des cours d'eau et pérenniser l'activité ostréicole.


Source : http://www.sudouest.fr



Thèmes : eau
remonter Remonter