Actualité

la Vie des Réseaux  > Actualité > Grand Est : 1,3 md€ pour la fibre optique

Grand Est : 1,3 md€ pour la fibre optique

Le 17 juillet 2017


envoyer imprimer

Le Grand Est va investir 1,3 milliard d'euros dans le cadre d'un partenariat public-privé pour raccorder l'ensemble de son territoire à la fibre optique très haut débit d'ici à 2023, ont annoncé jeudi les autorités régionales.




Le Grand Est se dotera ainsi du plus grand réseau haut débit régional de France, caractérisé par "la couverture intégrale de notre territoire, en même temps et aux mêmes tarifs", a souligné Philippe Richert, président (LR) du Grand Est, au cours d'un point de presse.


La commission permanente du conseil régional a approuvé jeudi à Strasbourg le choix d'un groupement d'entreprises privées pour déployer un réseau de fibre optique à très haut débit dans sept départements lorrains et champardennais du Grand Est, a-t-on appris sur place.



 
Le consortium lauréat est conduit par NGE Concessions, filiale du groupe français de construction NGE, associé à l'opérateur de télécommunications Altitude Infrastructure et à d'autres entreprises et fonds d'investissement, a précisé la Région dans un communiqué.



 
L'investissement s'élèvera à 1,3 milliard d'euros, selon le conseil régional. Le montage retenu, un contrat de concession de 35 ans, aboutit à limiter à 15 % la part du financement public (Etat, Union européenne, collectivités locales), le reste étant pris en charge par les entreprises privées, a précisé le conseil régional.



 
Les travaux débuteront au milieu de l'année 2018 et dureront un peu de moins de cinq ans, a-t-on indiqué de même source. "Ils commenceront dans les zones prioritaires où les débits sont les plus faibles aujourd'hui", a précisé à la presse Franck Leroy, vice-président du conseil régional en charge de la solidarité territoriale. Ils consisteront à installer 830.000 prises dans 3.600 communes de sept départements : Meurthe-et-Moselle, Vosges, Meuse, Marne, Haute-Marne, Ardennes et Aube. Les deux départements alsaciens du Haut-Rhin et du Bas-Rhin ainsi que la Moselle sont déjà en travaux.


 source : www.lefigaro.fr  




Thèmes : autre telecom
remonter Remonter