Actualité

la Vie des Réseaux  > Actualité > Lancement de la LGV marocaine pour 2018

Lancement de la LGV marocaine pour 2018

Le 09 juillet 2015


envoyer imprimer

Initialement prévue pour 2016, la Ligne Grande Vitesse (LGV) marocaine sera mise en service en 2018. Un retard lié à l’expropriation des terrains et les indemnisations envers les familles.




C’est une première en Afrique, le lancement prochain de la LGV marocaine, du jamais vue. C’est en effet le plus grand chantier ferroviaire sur le continent. Le volume des travaux est gigantesque. La ligne grande vitesse sera dotée d’un grand viaduc, le viaduc El Hachef, qui dépasse les 3,5km.


Le plus avec les travaux pour ce projet, c’est que 80 voir 90% de ces travaux sont assurés par des entreprises marocaines. Une véritable aubaine pour l’expérience et l’expertise marocaine. Cette LGV atteindra une vitesse de 320km/h sur un tracé de plus de 200km. Une performance qui sera un avantage concret pour les marocains. Les passagers pourront par exemple rallier Tanger à Casablanca en 2 heures et 10 minutes au lieu des 5 heures 45 minutes habituelles.


Les villes et régions traversées par cette ligne grande vitesse verront bien évidemment leurs activités économiques faire un bond. La tarification à d’ores et déjà été annoncée comme à la portée des clients du réseau ferroviaire. Ce projet permettra la création de 1500 emplois directs et 800 indirects pendant la phase d’exploitation. Pour ce faire 355 ingénieurs ont été nécessaires pour permettre au projet d’aboutir.


Sur ces 355 ingénieurs 206 sont marocains. Au fur et à mesure de l’avancement des travaux, on devrait même atteindre les 450 ingénieurs, dont 250 marocains. Pour ceux qui seraient septiques par rapport à l’environnement, rassurez- vous ! La LGV économise en espace et en énergie et permettra d’éviter 20.000 tonnes d’émission de dioxyde de carbone par an.


Une rame est déjà arriver au port de Tanger-Med. La prochaine rame est prévue pour fin aout et les autres n’arriveront qu’au compte goutte que dans les prochains mois.


Source : http://afriqueinside.com



Thèmes : autre
remonter Remonter