Actualité

la Vie des Réseaux  > Actualité > Total : deuxième phase du projet Mero

Total : deuxième phase du projet Mero

Le 12 juin 2019


envoyer imprimer

Total et ses partenaires ont pris la décision d'investissement permettant de lancer la deuxième phase du projet Mero (bloc de Libra), situé en eaux profondes à 180 kilomètres des côtes de Rio de Janeiro, dans la zone prolifique du pré-sel brésilien, sur le bassin de Santos.




Cette décision fait suite au démarrage de la production sur le champ en novembre 2017 (phase initiale ou Early Production System ) et au lancement de la première phase du projet (Mero 1) environ un mois plus tard.


Le FPSO1 Mero 2 aura une capacité de traitement liquide de 180 000 barils par jour et son démarrage est prévu d'ici à 2022.


« La décision de lancer Mero 2 marque une nouvelle étape dans ce projet à grande échelle qui vise à développer les gigantesques ressources pétrolières du champ de Mero, estimées entre 3 et 4 milliards de barils », a déclaré Arnaud Breuillac, directeur général de l’Exploration-Production de Total. « Les partenaires du consortium de Libra pourront tirer profit de l'excellente productivité du champ pour développer un projet pétrolier majeur aux coûts techniques inférieurs à 20 dollars par baril et à point mort bas. Le projet contribuera à la croissance de la production du Groupe après 2020. Une fois le plein potentiel du champ développé, la production devrait atteindre plus de 600 000 barils par jour. »


D’une capacité de 50 000 barils par jour, le FPSO Pioneiro de Libra, qui a permis de démarrer la production en 2017, continue de produire selon les prévisions, tout en fournissant des informations utiles sur le champ, le réservoir et la productivité des puits.


Actuellement en cours de développement, le projet Mero 1 progresse comme prévu selon le calendrier, avec un démarrage prévu en 2021.


Après le lancement de Mero 2, le projet devrait se poursuivre avec deux FPSO supplémentaires de même capacité, sous réserve de l’approbation des partenaires. Ces quatre unités de production seront déployées dans le nord-ouest du bloc Libra (champ de Mero), les parties centrale et sud-est étant encore en cours d'exploration jusqu'en 2020.


Le consortium de Libra est opéré par Petrobras (40 %), en partenariat avec Total (20 %), Shell (20 %), CNOOC Limited (10 %) et CNPC (10 %). Pré-Sal Petróleo (PPSA) gère le Contrat de Partage de Production (PSA).


1FPSO : unité flottante de production, de stockage et de déchargement.


Source : www.total.com




Thèmes : gaz
remonter Remonter