Actualité

la Vie des Réseaux  > Actualité > Une canalisation d’eau va produire de l’électricité

Une canalisation d’eau va produire de l’électricité

Le 12 juin 2017


envoyer imprimer

Si les nouvelles directives européennes et gouvernementales réglementant l’exploitation des rivières dans le sens d’une protection croissante de la biodiversité, contraignent logiquement le développement de la filière hydroélectrique, les canalisations artificielles offrent quant à elles un potentiel certain pour l’installation de petites unités de production décentralisées. C’est notamment le cas dans la petite ville d’Annonay, en Ardèche, qui a mis en place jeudi 1er juin 2017, une turbine de production d’électricité sur une canalisation d’eau potable. Une première en France.




Après la capitale espagnole Madrid, la commune d’Annonay sera la deuxième ville d’Europe (et donc la première de France), à produire de l’électricité grâce à une canalisation d’eau potable. Un projet réalisé en partenariat avec le groupe lyonnais Hydrowatt prévoit en effet de tester et d’évaluer le rendement d’une turbine sur un tuyau de la station de traitement de l’eau d’Annonay, avec pour objectif de démontrer la pertinence de ce type de micro-installation.


Dans les faits, une turbine conçue par Hydrowatt utilisera le dénivelé du canal et le débit de l’eau pour fabriquer de l’électricité. Le dispositif est déjà intégré dans un tube d’environ deux mètres de long et installé sur l’une des deux canalisations qui relie le barrage du Ternay à l’usine de traitement de l’eau d’Annonay. « Cette turbine ne changera rien au fonctionnement de l’usine de traitement de l’eau, la turbine ne modifiera ni le débit d’environ 300m3/heure, ni la capacité de traitement de la station », assure sur France Bleu Pierre Bonicel, directeur de développement chez Hydrowatt.


La société lyonnaise espère, grâce à cette centrale miniature, produire l’équivalent de 30% de l’électricité que consomme l’usine de traitement chaque année, et rentabiliser au plus vite les 150.000 euros d’investissement. Hydrowatt a pris en charge l’intégralité des coûts et vendra l’électricité produite au fournisseur d’énergie Engie. La ville d’Annonay a quant à elle donné son aval à l’exploitation de la canalisation et se félicite d’accueillir une telle expérimentation. « Nous sommes fiers que la Ville d’Annonay puissent montrer l’exemple puisqu’en autorisant simplement, sans investissement de la collectivité, l’utilisation de notre réseau de traitement de l’eau potable, on créé de l’électricité et ainsi on s’inscrit pleinement dans la transition énergétique », explique le maire d’Annonay, Olivier Dussopt.


source : www.lenergeek.com  




Thèmes : eau electricite
remonter Remonter